Suède : Museum of Failure


Suède_Museum of Failure_wp

Très bonne initiative de la part de nos voisins suédois.

À Helsingborg, le Museum of Failure a ouvert ses portes ce 7 juin. L'exposition qui y est proposée regroupe 70 innovations ratées. Annoncés comme révolutionnaires, ces objets comportaient soit des erreurs de conceptions, furent dépassés, oubliés ou connurent tout simplement un échec commercial.

"Une collection d'intéressantes innovations ratées", telle est présentée cette exposition. Et "un aperçu unique de belles prises de risque en matière d'innovation", promet-elle aux visiteurs.

Voici 8 exemples de ces ratages technologiques :

Suède_Museum of Failure_1-le masque Rejuvenique RJV10KIT_réjuvénation faciale_wp

1 - Le masque Rejuvenique RJV10KIT

Cette innovation appelée aussi le masque de "réjuvénation faciale" connut un véritable échec commercial lié à son manque d'esthétisme, lequel devint cependant un vrai succès pour Halloween.

Suède_Museum of Failure_2-la console Pippin d'Apple_wp

2 - La console Pipp!n d'Apple

Prise de risque et grande première d'Apple dans le domaine du jeu vidéo. Conçue ainsi par Apple, commercialisée par Bandai en 1996, cette console ne fut vendue qu'à 45 000 exemplaires. La production s'arrêta en 1997. Parmi ces consoles créées, à l'image d'une architecture de micro-ordinateur, la Xbox de Microsoft (sortie en 2001) y préfigurait.

Suède_Museum of Failure_3-le jeu de plateau Trump The Apprentice_wp

3 - Le jeu de plateau Trump

Basé sur l'émission de télé-réalité The Apprentice, dont Trump y était l'animateur, ce jeu de plateau vu le jour en 1989 et fut réédité en 2004. Déjà avec un ego surdimensionné, il misait sur son image de patron irritable dans cette émission. 800 000 exemplaires furent seulement écoulés sur les 2 millions de prévu. Un échec commercial parmi tant d'autres.

Suède_Museum of Failure_4-l'orbitoclaste_wp

4 - L'orbitoclaste

Instrument chirurgical utilisé pour réaliser des lobotomies transorbitales. Inventé par le Dr Walter Freeman en 1948 pour remplacer l'ancien instrument le leucotome, employé jusqu'alors pour la procédure de lobotomie.
L'arbre étroit et trop fin (partie extrême qui était enfoncée, sorte de longue pointe) du leucotome se cassait dans la tête du patient. Une intervention chirurgicale était alors nécessaire afin de retirer le morceau. L'orbitoclaste est en fait un pic à glace comportant des marques de gradation gravées sur l'arbre. Abreu Freire Egas Moniz, un spécialiste de la lobotomie, reçut même le prix Nobel de Médecine en 1949. Cet instrument ainsi que la pratique furent utilisés jusque fin des années 80. Or, certains rapports médicaux laissent à penser que cette méthode barbare a toujours cours dans le monde.

Suède_Museum of Failure_5-le téléphone-manette de jeux_Nokia N-Gage_wp

5 - Le Nokia N-Gage

Ce téléphone-manette de jeux, ainsi créé par Nokia, leader au début des années 2000 en matière de téléphone mobile et console de jeu portable, tomba dans les oubliettes 3 ans plus tard lorsque l'iPhone sortit.

Suède_Museum of Failure_6-l'Apple Newton_wp

6 - Apple Newton

Encore un échec d'Apple. Malgré sa référence à l'inventeur de la gravité et de sa célèbre pomme, cet assistant personnel, précurseur pourtant du futur iPad, sortit à l'époque où Palm Pilot (1997) dominait sur ce marché. Il ne connut qu'un très bref succès, puisqu'il ne retint pas vraiment l'attention du public.

Suède_Museum of Failure_7-le support vidéo Betamax de SONY_wp

7 - Le Betamax de SONY

Créé en 1975 par SONY, ce support vidéo format de ruban 1/2 pouce tint 10 ans. En 1985, il fut concurrencé par le format VHS. Et bien que ce dernier présente des performances inférieures, il s'imposa comme standard. SONY interrompit la production de ces supports en mars 2016.

Suède_Museum of Failure_8-les Google Glass_wp

8 - Les Google Glass

Supposées être révolutionnaires de par ses promesses d'un monde en réalité augmentée, ces lunettes technologiques ont vu leur production stoppée début 2015 en raison d'une atteinte au droit de la vie privée. Le dispositif permettait de filmer ou de photographier sans être vu.

Suède_Museum of Failure_eau de toilette legendary Harley-Davidson_wp

Enfin, les innovations ratées ou désuètes ne sont pas seules à cette exposition. Elles sont aussi accompagnées des produits de la consommation plus ou moins courante qui ont connu un véritable flop. Exemple avec le parfum Harley-Davidson, les lasagnes au bœuf de la marque Colgate ou encore le ketchup vert de Heinz.

Suède_Museum of Failure_les beef lasagne de Colgate_wp

Et cette amusante exposition a pu se réaliser grâce à ce collectionneur, Samuel West, docteur en psychologie et curateur du musée, qui a donc trouvé la belle façon de nous intéresser à la notion d'innovation et à son terme.

Suède_Museum of Failure_le ketchup Heinz vert_wp

Articles les plus consultés